mamie qui regarde dans la rue depuis sa fenêtre

Personnes âgées : comment bien aménager son logement ?  

Le vieillissement est souvent implacable : autrefois adoré, notre logis peut un jour s’avérer tout à fait inadapté à notre nouveau mode de vie. On peut rapidement se trouver bloqué par la foule des obstacles que comporte une maison, notamment des escaliers à monter et descendre plusieurs fois par jour, des meubles peu pratiques, une baignoire inadaptée voire dangereuse, etc.

Si vous avez plus de 70 ans et/ou si votre mobilité est réduite, vous réfléchissez peut-être à modifier votre habitat ou à en changer complètement. Voici quelques conseils pour adapter votre chez-vous ainsi que des solutions pour financer d’éventuels travaux.

Les deux points noirs de votre logement

Parmi les obstacles souvent cités, il en est deux qui se dégagent très nettement : la salle de bains et les escaliers. Ces éléments sont d’autant plus importants qu’ils impactent directement la mobilité et l’hygiène personnelle.

Senior au pied de sa porte d'entrée

Les escaliers sont le principal obstacle

Difficile de « contourner » les escaliers ! Si vous avez des difficultés à monter ou à descendre les marches, deux possibilités s’offrent à vous : installer un monte-escalier ou, plus radical, changer de logis pour une maison de plain-pied. Un monte-escalier est parfois indispensable, mais cela reste un dispositif onéreux : à partir de 4000€ pour un escalier droit, et jusqu’à 12000€ pour un escalier à virage.

Les barres de maintien (ou barres de soutien) peuvent parfois s’avérer suffisantes pour vous aider à gravir les escaliers. Il en existe de toutes sortes, et à tous les prix, mais ne vous y trompez pas : ce qui comptera avant tout, c’est que la pose soit parfaitement adaptée à votre escalier et à votre morphologie.

La salle de bains & les WC, lieux de tous les dangers

Pour ce qui est de la salle de bains, c’est un espace à la fois primordial et dangereux. En effet, les risques de chutes et de blessures y sont importants. Les solutions sont les suivantes :

  • L’installation d’une douche à l’italienne (par exemple en remplacement d’une baignoire) munie d’un receveur antidérapant et, si besoin, d’un siège de douche escamotable ;
  • La mise en place de sols antidérapants et de barres d’appui aux endroits stratégiques ;
  • En ce qui concerne les toilettes, un WC suspendu est tout indiqué pour les seniors, tout comme les WC lavants qui facilitent l’hygiène du quotidien. Une barre d’appui à proximité est également très utile.

Un point sur les baignoires à portillon, souvent mises en avant dans les publicités : les ergothérapeutes déconseillent ce dispositif, peu adapté aux personnes âgées… et nettement plus onéreux qu’une douche à l’italienne !

Les aides pour financer vos travaux

Si vous êtes propriétaire et que vous souhaitez réaliser ces travaux d’amélioration de votre habitat, sachez que vous pouvez demander des aides auprès de plusieurs organismes. En fonction de l’âge de votre logement et du montant de vos ressources, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) peut financer une partie de vos travaux d’adaptation. N’hésitez pas à vous renseigner directement auprès de votre référent ANAH local.

Logo de l'Agence Nationale de l'Habitat

Pensez aussi à solliciter votre caisse de retraite complémentaire, qui comporte parfois une aide dédiée. En outre, les collectivités territoriales peuvent également avoir mis en place des dispositifs spéciaux : un détour par votre mairie ou préfecture peut donc s’avérer précieux !

Ameublement, mobilité & confort : 3 conseils

Faites place nette !

En matière d’espace et de mobilité intérieure, le conseil le plus avisé serait de réduire l’encombrement. Les éléments de décoration comme les tapis, souvent responsables de chute, sont à proscrire : préférez un sol dégagé de tout obstacle.

On conseillera de privilégier des meubles dits « hauts » plutôt que des pièces à ras du sol : vous éviterez ainsi de vous baisser et de vous relever plusieurs fois par jour, préservant ainsi votre dos et vos articulations.

Un mobilier plus léger et plus pratique

Les meubles anciens, souvent très encombrants et peu pratiques, sont à éviter. Les chaises lourdes ou les fauteuils imposants doivent également être relégués aux oubliettes : choisissez des matériaux légers et résistants comme l’aluminium. Les assises surélevées sont pratiques pour s’asseoir et se relever aisément, notamment s’ils sont munis d’accoudoirs.

fauteuil situé au milieu de la route

Quant à la literie, les lits électriques sont aisés à manipuler et permettent un confort supplémentaire, notamment pour les personnes qui souffrent d’une mauvaise circulation sanguine. Pour les personnes souvent alitées, il est préconisé d’opter pour un matelas viscoélastique, qui s’adapte à la morphologie.

Consulter un ergothérapeute : assurément une bonne idée

L’ergothérapie est une discipline qui vise à améliorer le bien-être et la santé des individus au sein de leur environnement (de vie, de travail…). Souvent utilisés au sein des entreprises, les ergothérapeutes peuvent également rendre de fiers services aux particuliers, notamment aux personnes âgées. Ce sont tout simplement les spécialistes de l’ergonomie !

En matière d’habitat, l’ergothérapeute pourra effectuer un diagnostic précis de l’ergonomie de votre logis et des principaux points faibles de ce dernier, puis vous proposer des améliorations adaptées à votre situation personnelle comme à votre santé. Si la consultation d’un ergothérapeute au sein de votre domicile n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale, sachez que certaines mutuelles proposent un remboursement partiel de ce type de prestation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut