jardinière d'intérieur d'herbes aromatiques

Comment créer une jardinière d’intérieur avec des herbes aromatiques ?

On pense souvent au jardin extérieur lorsqu’on parle de culture d’herbes aromatiques mais c’est une erreur ! Pas besoin d’avoir un extérieur pour pouvoir savourer des herbes aromatiques fraiches chez soi. En effet, les herbes aromatiques peuvent également être cultivées à l’intérieur, dans votre propre cuisine. Alors si vous aviez des visions d’un beau jardin d’herbes aromatiques, lancez-vous dans la culture d’herbes aromatiques à la maison grâce à nos conseils !

Pourquoi cultiver les herbes aromatiques à l’intérieur ?

Les herbes aromatiques sont simples à cultiver et ne prennent pas beaucoup de place, elles peuvent donc facilement s’intégrer dans une cuisine. Vous pouvez même faire pousser des herbes aromatiques dans un petit appartement en ville. Votre petit jardin d’herbes est prêt à pousser avec seulement :

  • une graine,
  • un petit plant,
  • un pot,
  • de la terre,
  • de l’eau,
  • et beaucoup de lumière !

5 conseils pour réaliser une jardinière d’intérieur

Pas forcément facile de se lancer dans la culture d’herbes aromatiques seul ? Nous avons regroupé ici nos meilleurs conseils pour réaliser vous-même votre jardinière et pouvoir préparer des petits plats aux saveurs aromatiques délicieuses…

Les critères pour choisir les bonnes herbes

basilic

Quels types de plantes aromatiques peut-on planter à l’intérieur ? C’est en effet la première question à se poser quand on souhaite créer sa jardinière intérieure.

Les herbes peuvent être cultivées à partir de graines, de semis ou d’herbes en pot de l’épicerie. Planter un semis sain et de qualité sera alors la méthode la plus simple et la plus sûre.

Pour être certain de ne pas vous louper, voici la liste des principales herbes que vous pourrez retrouver à l’intérieur de chez vous : le basilic, la roquette, le cerfeuil, l’origan, le clou de girofle, la sauge, la lavande, la menthe, le persil, le pourpier, le romarin, la mélisse, le thym, l’aneth…

Toutes les plantes citées plus haut font partie des herbes qui s’épanouissent à l’intérieur.

Les herbes aromatiques peuvent être cultivées à partir de semis ou de plantes en pot.

Placer les herbes dans un récipient adapté

Une fois les herbes choisies, la seconde étape à réaliser est de choisir le récipient idéal pour que les herbes puissent pousser de façon optimale.

Choisissez un pot suffisamment grand pour que les racines des herbes ne le remplissent pas complètement. L’idéal pour créer la jardinière est de prendre des pots d’un diamètre de 15 à 20 cm pouvant accueillir une capacité d’au moins 1,5 litre.

Si vous avez décidé d’avoir une multitude de sortes d’herbes aromatiques et que vous avez beaucoup de pots, n’hésitez pas à faire une liste de ce que vous allez semer dans chacun d’eux pour ne pas vous perdre.

Utiliser de la bonne terre

Pour que vos herbes poussent et s’épanouissent, il vous faudra choisir un terre adaptée à la culture.
Commencez donc par remplir le fond de vos pots avec des pierres ou du gravier pour permettre à l’excès d’eau d’irrigation de s’écouler dans des ” drains “. Remplissez le pot presque à ras bord avec un compost sableux et peu nutritif ou un terreau à base de cresson.

mains dans la terre

A noter que toutes les herbes aromatiques ne se plaisent pas dans la même terre. Par exemple, les herbes sèches comme la sauge, le thym et la lavande se plaisent dans un sol sableux et poreux.

Les semis achetés en magasin et les herbes en pot doivent également être plantés dans un sol sablonneux ou dans une combinaison de pots en argile.

Semer au moment opportun

Les herbes cultivées à partir de graines, qu’ils s’agissent d’herbes aromatiques ou de légumes, ont besoin d’être planter au bon moment pour que les grains se transforment en herbes.

Notre conseil : semer en mars ou avril, au début de la saison, lorsque la lumière est suffisante. Vous pouvez planter un semis prêt à l’emploi en avril ou en mai car il prend moins de temps à pousser. Vous pouvez aussi commencer à cultiver à tout moment de l’année si vous utilisez une lampe de culture ou une culture hydroponique.

Pour réussir vos plantations, les graines doivent être éparpillées sur le sol de manière éparse. Notons que comme les graines de persil mettent beaucoup de temps à germer, il sera alors conseillé de les tremper toute la nuit dans de l’eau tiède avant de les semer.

Appliquez ensuite une couche très fine de terre sur les graines. Aussi, afin de minimiser l’évaporation de l’humidité, ne recouvrez pas les graines de thym de terre, mais plutôt de papier film perforé pour créer de la condensation.

Créer un climat de pousse idéal

Il est préférable d’attendre le milieu de l’été pour planter une herbe en pot à pleine maturité provenant de l’épicerie dans un sol neuf et aéré. En utilisant une lampe de culture ou un équipement hydroponique, vous pouvez faire pousser des semis et des herbes en pot toute l’année.

Vous pouvez même faire pousser des herbes dans un récipient en plastique ou une brique de lait. A condition que le semis soit déplacé dans un pot plus grand en temps voulu, les possibilités sont infinies : faites place à votre imagination et votre créativité !

condensation

Placez les pots dans un endroit lumineux et à l’abri des courants d’air. Gardez les semis à l’abri des rayons directs du soleil. À l’aide d’un flacon pulvérisateur, vaporisez le semis ou la plantation jusqu’à ce qu’il soit humide. Pour que le sol ne se dessèche pas, arrosez-le régulièrement.

Pendant la période de croissance, fertilisez les herbes chaque semaine et gardez-les bien arrosées. Les granulés de poulet, les bâtons d’engrais ou une solution d’engrais mélangée à l’eau d’irrigation sont tous de bonnes options.

Cueillir à maturité

La fertilisation favorise la croissance vigoureuse des herbes. Les herbes sont cueillies lorsque la plante arrive à maturité. La taille est nécessaire pour garder l’herbe vivante et en bonne santé.

Au lieu de prendre des feuilles ici et là, rassemblez les sommets de la plante en un paquet et coupez-les horizontalement un par un. La coupe permettra à la pousse de générer de nouvelles pousses latérales, ce qui donnera une plante plus vigoureuse.

Lorsque les tiges présentent des feuilles de croissance, taillez les semis pour la première fois si vous avez cultivé l’herbe à partir d’un semis. Le bout de la plantule doit être coupé. Taillez la pousse lorsqu’elle a atteint quelques cm. Continuez à tailler au fur et à mesure que la croissance progresse.

Si vous cultivez une herbe en pot venant du commerce, coupez environ un tiers de la plante après l’avoir mise dans un nouveau sol et laissez-la pousser à nouveau. Ne taillez jamais la plante à plus d’un tiers de sa hauteur. Si vous coupez une trop grande partie de l’herbe, elle n’aura pas assez de vitalité de croissance pour survivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut