salon avec un poêle à bois et un canapé

Poêle à bois : quel parement installer ?

Décider d’installer un poêle à bois ne s’arrête pas au simple choix d’un modèle de poêle à buche. Non, il faut aussi penser à l’environnement dans lequel on va installer ce corps de chauffe : quelle pièce, quel mur et surtout comment protéger le mur qui va accueillir cet élément ?

Dans cet article, nous nous intéressons particulièrement au choix du parement qui viendra terminer le style de votre poêle et vous protéger d’éventuels dommages et dangers liés au feu.

Pourquoi faut-il poser du parement sur le mur derrière un poêle à bois ?

Bien qu’un nombre croissant de poêles à bois soient construits pour diriger la majorité de la chaleur qu’ils produisent vers l’avant de la pièce où ils se trouvent. Comme le corps de ces appareils est en fer ou en fonte, une partie de la chaleur sera automatiquement transférée au mur derrière le poêle, ce qui causera des problèmes et des dommages.

Voici quelques-uns des problèmes que vous pouvez rencontrez :

  • La chaleur provoque une fracture du plâtre sur le mur : en effet, l’un des premiers problèmes produits par la chaleur d’un système de chauffage au bois sur un mur est que le plâtre utilisé pour le finir se fracture.

La plupart des murs en plâtre dans les maisons sont préparés par des plâtriers qui mélangent le plâtre avec une quantité importante d’eau afin qu’il dure plus longtemps sans prendre ou durcir et qu’il puisse être placé dans plus de mètres.

Généralement pour la hotte de cheminée la quantité d’eau pour fabriquer un plâtre qui prend plus rapidement est moindre. Comme il contient moins d’eau, il se fissure sous l’effet de la chaleur, contrairement aux murs, où l’eau contenue dans le plâtre se fissure sous l’effet de la chaleur.

  • La peinture est combustible : une autre raisons d’installer un parement derrière un poêle à bois pour l’isoler de la chaleur est que  cette dernière finirait par brûler si le mur est peint avec une peinture non adaptée.

On observe alors que le mur s’assombrit et qu’une odeur de peinture brûlée se développe, que nous pouvons dans un premier temps expliquer à la peinture anti-chaleur de l’appareil, mais qui persistera après l’allumage du poêle. Ce phénomène est dû au fait que la peinture des murs ou le plastique des plafonds n’est pas conçu pour supporter des températures aussi élevées et commence à brûler progressivement.

prise électrique prête à être branchée sur secteur

  • Câbles électriques ou prises brûlés : les câbles électriques peuvent fondre sous l’effet de la chaleur, en fonction de la puissance de l’appareil et de sa proximité avec l’intérieur du mur.

Par conséquent, il est toujours préférable d’installer le poêle en bois dans un mur où aucun câble électrique ne peut passer ou dans lequel il n’y a pas de prise derrière l’appareil. Si vous devez tout de même installer des câbles derrière, assurez-vous bien que l’isolation est suffisante pour éviter les brûlures et les courts-circuits des câbles.

Les matériaux situés de l’autre côté du mur peuvent être affectés si la barrière en briques est trop mince. En effet, lors de la construction de cloisons ou de murs de séparation dans une maison, différentes épaisseurs de briques peuvent être employées.

Les briques d’une épaisseur de 7 centimètres ou les cloisons en céramique d’une épaisseur de 7 et 9 centimètres sont les plus courantes, mais de nombreuses résidences emploient des cloisons d’une épaisseur de 4 centimètres.

Si l’on n’installe rien derrière un poêle à bois, la chaleur qu’il produit traversera le mur, risquant d’endommager le carrelage de l’autre côté ou la peinture. Il est arrivé plus d’une fois que la chaleur dégagée par un poêle située de l’autre côté d’une cloison fasse éclater le carrelage de la cuisine ou de la salle de bains située de l’autre côté de la cloison.

Pour éviter ces problèmes, il est alors essentiel d’utiliser une isolation de haute qualité en installant du parement derrière le mur où est installé le poêle à bois.

Quel parement choisir ?

poêle à bois situé devant un mur de parement

Le choix du parement devra respecter certains critères, notamment :

  • Disposer d’une épaisseur minimum pour faire une barrière la chaleur sur le mur derrière le poêle,
  • Etre constitué en pierre naturelle,
  • Vérifier que le matériau choisi soit bien isolant et n’ait pas une conductivité des matériaux
  • Respecter un nombre de plaquettes qui correspond à la taille du mur à couvrir

Aussi, il faudra penser à respecter une distance entre le mur de parement et le poêle d’environ 30 à 40 centimètres pour éviter tout rapport avec les matériaux inflammables. Il s’agira également de respecter les instructions spécifiques au modèle du poêle dont vous disposez.

Généralement on ne placera pas du plaquo lambda derrière le poêle mais bien un matériau ignifugé pour renforcer l’isolation à la chaleur. Certains professionnels préconisent aussi de remplacer l’isolation intérieur des murs par de la laine de roche.

Avec la plaquette de parement, le mur devient un véritable écran thermique et on obtient une véritable protection pour les murs contre la chaleur dégagée par le poêle. Les risques d’incendie dus au rayonnement sont ainsi évités.

Enfin, le choix des plaquettes de parement design se fera en fonction de la pièce dans lequel vous installez le poêle, sa décoration. Le parement est un élément décoratif à part entière, il existe sur le marché de nombreux modèles qui se déclinent en différents coloris.

La parement apportera à votre coin du feu, une atmosphère cocooning chaleureuse où il fait bon se détendre. Le mur de parement est un marqueur fort de la décoration de la pièce

Et si vous vous posiez la question, voici nos indications pour poser correctement votre parement :

Délimitez une zone à couvrir qui correspond aux dimensions de votre futur poêle et enduisez petit à petit d’un primaire et d’une colle pour assembler les plaques une à une. Ainsi, votre parement aura une bonne adhérence.

Que puis-je faire pour préserver le mur derrière mon poêle à bois ?

Cela arrive régulièrement : le mur derrière le poêle à bois devient trop chaud, ce qui provoque des dommages, voire des brûlures. Remplacer le mur arrière par un matériau résistant à la chaleur, tel que la pierre, peut s’avérer peu pratique et pas nécessairement agréable d’un point de vue esthétique. Cependant, il existe une alternative plus ancienne, plus attrayante et tout aussi simple à retirer : une plaque de foyer en fonte contre le mur.

Une plaque d’âtre en fonte a également l’avantage de conduire et de diffuser lentement la chaleur. Ainsi, l’efficacité thermique du poêle à bois est améliorée tout en protégeant le mur arrière. Plus l’efficacité thermique de la plaque d’âtre est grande, plus elle est épaisse.

Tout d’abord, quelle doit être la taille de la plaque d’âtre ? La plaque de cheminée doit si possible être légèrement plus grande que l’arrière du poêle à bois. Elle pourra ainsi mieux protéger le mur situé à l’arrière du poêle.

Bien entendu, les plaques de cheminée plus petites offrent également une certaine protection. Lors de l’installation d’un poêle à bois, il faut tenir compte de la taille et de la forme du mur arrière. Dans ce scénario.

Quelle plaque de cheminée s’harmonise le mieux avec ma cheminée, mon poêle et ma pièce ?
Il s’agit, bien entendu, d’une question de préférence personnelle. En gardant à l’esprit le style du poêle à bois, de l’intérieur et de tout type de cheminée, on obtient souvent un ensemble harmonieux. Les contrastes, en revanche, peuvent être saisissants. Un poêle à bois moderne, ainsi qu’un mur de parement aux décors contemporains, peuvent être merveilleusement complétés par une plaque de cheminée ancienne.

Il est également crucial de penser à l’attrait visuel de votre coin feu. Une plaque imposante peut attirer l’attention sur cet élément, au contraire un mur de parement le rendra plus ou moins visible.

Quels autres matériaux puis-je installer derrière un poêle à bois pour empêcher la chaleur d’entrer ?

Voici quelques-uns des matériaux que vous pouvez utiliser pour aider à protéger le mur derrière votre poêle à bois :

  • Une peinture transparente résistante à la chaleur. Cette solution s’adresse aux propriétaires qui tiennent absolument à ne pas modifier l’aspect de leurs murs en installant de la pierre naturelle, de la céramique ou d’autres matériaux isolants.

Dotée d’une finition semi-brillante et parfois mate, ce type de peinture en émail semi-brillant résiste jusqu’à 800°,et s’ils ont une bonne épaisseur de cloison ne permettent pas le transfert de la chaleur dans la pièce voisine.

  • Une faïence artisanale

cuisinière à bois avec mur en faïence

En terre cuite, de forme carré ou rectangulaire, la faïence redevient petit à petit un élément de décoration dans les maisons modernes. Il apporte de l’authenticité dans nos logements qui manquent parfois de chaleur. Aussi, le confort thermique et la protection anti-feu de cet type de cloison est optimale.

  • Une plaque en acier

Inesthétique, cette plaque vous permettra cependant de protéger un peu la zone située derrière le poêle. L’idéal serait en fait de faire installer le poêle ainsi que la protection derrière ce dernier par un professionnel de sorte à obtenir une garantie décennale qui vous couvrira en cas de problème. Aussi, vous serez assurer que les bonnes distances seront respectées et que l’installation sera réglementaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut